Multi activités dans les vignobles

age d'un tracteur emjambeur

En pleine « semaine des primeurs » où journalistes et négociants en vins du monde entier se déplacent à Bordeaux pour découvrir et goûter les vins du millésime 2016 – plus particulièrement l’univers des grands crus classés – dans les vignes et les chais il y a fort à faire aussi, et on le sait, pas question de prendre du retard, il faut être à jour. Allons voir ça de plus près …

La vigne pousse, l’herbe aussi !

Débourrement de la vigne

Il y a quelques jours le débourrement de la vigne nous émerveillait, comme tous les ans, c’est une nouvelle campagne qui démarre ! Alors que l’on n’en a pas tout à fait terminé avec les travaux d’hiver. Mais ce n’est pas grave, c’est bien connu : « Taille tôt, taille tard, rien ne vaut la taille de Mars » ! Et oui, cette taille de mars, elle met parfois à l’abri du gel les jeunes pousses à peine sorties, et pourquoi en fait ? Et bien parce que tailler tard repousse de quelques jours le débourrement des bourgeons, et à quelques jours près on peut sauver sa récolte !  Mais pour autant on ne peut pas tout tailler en mars, alors on réserve ces derniers jours à la taille et au pliage des jeunes plantations plus fragiles que les vignes adultes.

Le Désherbage

Pourtant bien jolies ces fleurs des champs !

image de vignes au printemps

Mais elles vont très vite devenir ennuyeuses, alors il faut les éliminer. Plusieurs solutions sont possibles, plus haut, ce tracteur décavaillonne, c’est une façon traditionnelle qui consiste à chausser les pieds de vigne puis les déchausser, à chaque passage l’herbe est éliminée. D’autres techniques d’arrachage mécanique de l’herbe existent, au Château Bardins le naturagriff donne un bon résultat. Le désherbage chimique certes plus efficace et moins coûteux y est proscrit, il ne s’inscrit pas dans la culture BIO ni dans l’état d’esprit de la maison.

Du travail dehors et dedans !

Mise en bouteille

Et oui, avril c’est 18 mois après les vendanges de l’années N-2, c’est le moment où l’on s’occupe de la mise en bouteille, c’est un peu la tradition au pays des vins de Bordeaux. Le prestataire de service vient passer quelques jours au Château avec son matériel,  s’occupe de la filtration et,, du conditionnement et du rangement des bouteilles en palettes métallique. Au préalable elles circulent debout le long de la chaîne d’embouteillage, c’est important, il ne faut pas oublier de laisser le bouchon décompresser afin d’assurer l’étanchéité pour de nombreuses années.photo mise en bouteille

2015 c’est le retour des Hélloties de Bardins, nos dégustations d’assemblage nous ont permis en 2015 de recréer cette cuvée épuisée (au grand regret des clients ) ! On consacrera très bientôt un petit article aux Hélloties, il y beaucoup à dire ….

Installation du palissage

Dans le même temps dehors on s’active pour installer le palissage de la dernière vigne plantée, c’était en 2016, alors qu’elle commence à pousser, il lui faut ses tuteurs. De passage à Bardins pour suivre un atelier d’initiation à la dégustation ou une balade vélo sur la Route des vins Crus Classés de Graves, les visiteurs découvrent le métier de vigneron et repartent en se disant que c’est du boulot !

Vous aimerez lire aussi :

Visite, dégustations et pique-nique au Château

Ateliers d’oenologie et dégustations

La Route des Vins à vélo

Laisser un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *