Dégustations et vins de fêtes

image des verres de dégustation de vins

La fin de l’année et ses traditionnels rassemblements familiaux et amicaux nous réunit souvent autour de la table, le choix des vins pour accompagner les bons plats est une vraie préoccupation, et un sujet de conversation, en amont quand on prépare puis après lors des commentaires de dégustation. Voici quelques bons flacons & dégustations qui sont venus clôturer 2017.

Des vins savoyards

Domaine Philippe Grisard

Située à Cruet au pied de parc naturel régional du massif des Bauges, la maison Philippe Grisard produit des vins blancs secs, rouges et effervescents. Avant le déjeuner nous avons dégusté de l’Altesse, de la Jacquère et de la Mondeuse B. Pendant le repas du Persan et de la Mondeuse R. Ils sont tous de très bonne qualité, c’est un plaisir de les découvrir !  Certes la convivialité, le bonheur de se retrouver et les bons mets nous mettent dans un état d’esprit positif, mais véritablement ces vins sont bons, surprenants parfois car ils sortent de nos habitudes de consommation (pourtant eclectiques ! ), mais ils nous plongent dans l’histoire de leurs cépages spécifiques et leur capacité à atteindre leur maturité. Et précisément c’est le genre d’atelier de dégustation qui me ravit !

images bouteilles de vin de savoie

Mondeuse en rouge mais aussi en blanc

Mention TB pour ce cépage délicieux ! Beaucoup plus connu en rouge qu’en blanc. La Mondeuse rouge 2015 est très réussie, ronde, aux bons arômes de fruits rouges et un tanin qui lui confère quelques années de garde. En blanc nos avis sont partagés, mais on déguste en mangeant et en causant ! Il est donc difficile d’être précis au niveau des commentaires de dégustation, pour faire bien, il faudrait être à jeun et plus concentrés. A la fois, les vins sont produits pour être bus en mangeant, alors ce n’est pas si mal … En ce qui me concerne je suis séduite par le côté floral de cette Mondeuse B 2016 et le joli équilibre au niveau de l’acidité.

De très beaux Pessac-Léognan

Château Bouscaut 2010

Dégusté à l’apéro accompagné de saumon fumé, sans beurre, citron ou autre huile d’olive, ce cru classé de Graves en blanc 2010 a gardé toute sa fraîcheur et son expression aromatique est élégante. Il tient bien la distance, on le dirait même plus jeune, alors que l’oxydation prématurée des vins blancs secs de garde est un sujet de préoccupation des producteurs, cette bouteille évolue tranquillement, le vin est juste délicieux !

Dégustation verticale Château Bardins en rouge

2016 encore en barriques, 2015, 2014, 2012, 2011, 2010. C’est d’un véritable cours de dégustation qu’il s’agit, j’ai proposé à tous de venir sentir les vins puis de les goûter, les uns après les autres, du plus jeune vers le plus âgé, juste avant de passer à table, ensuite ils seront servis avec la côte à l’os de Boeuf de Bazas. Cet exercice est toujours intéressant, surtout pour s’imprégner du style d’un Château viticole et pour se faire une idée des caractéristiques de chaque millésime. Il manque 2013 dans la série, il est atypique j’ai préféré ne pas l’intégrer dans la dégustation verticale, alors que les autres ont plus d’unité. 2011 est certainement le meilleur à boire en ce moment, les autres sont encore trop jeunes, même 2010 qui est plus vieux, mais il est plus dense et tannique, sa garde sera plus longue.

bouteilles chateau bardins

 

Château Haut-Bailly 1986

En fouillant dans la cave de mes parents, je suis tombée sur une caisse de Château Haut-Bailly 1986, je l’avais complètement oubliée, achetée en 1989 à la fin de mon stage de vinification de fin d’études. Quelle belle surprise ! En même temps la crainte et le regret que le vin soit peut-être un peu trop passé … Et bien non, il est magnifique, les tanins sont doux et élégants ! On s’est sentis appelés à le consommer avec modération et respect.

Un peu partout en vallée du Rhône

J’ai eu aussi la chance pendant ces fêtes d’être invitée à dîner et à déguster des vins de la vallée du Rhône, je me suis régalée avec les vins rouges du Domaine de Montmirail en AOC Gigondas et Vacqueyras,  vins d’assemblage grenache, mourvèdre et syrah superbes. Tous les ans les producteurs sont présents au salon des vignerons indépendants de Bordeaux début mars, je n’oublierai pas d’aller m’approvisionner, Je me souviendrai également lors de ce dîner du Condrieu Coteau du Vernon de Georges Vernay, le viognier c’est tellement bon, et quand il est dans cette terre de prédilection, il n’y a rien à rajouter tellement on se régale. Bravo et merci !

 

 

Vous aimerez lire aussi

Enterrement de vie de célibataire au Château !

Découvrir les vins de Bordeaux à vélo

Visiter la réserve géologique de Saucats

 

Laisser un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *