Vendanges 2016 en rouge, de la vigne au cuvier

vendangeuse

Les vendanges battent leur plein dans les vignobles de Bordeaux, après les blancs ce sont les Merlots que l’on vendange, suivis de près par Cabernet Franc et Cabernet Sauvignon.

Des conditions de vendanges idéales

Quelle bonne ambiance parmi les vendangeurs, il fait beau temps depuis le premier jour des vendanges. Ça aide bien pour la bonne humeur au travail!

Pourtant le travail est exigeant. A forte densité de pieds à l’hectare, les rangs de vigne sont peu espacés, la hauteur du feuillage n’est pas très haute, et du coup, les grappes sont assez proches du sol. Il faut donc se baisser toute la journée, puis se relever et s’étirer pour vider les paniers remplis de raisins dans la hotte du porteur. Oui c’est bien de forme physique que l’on parle, il en faut pour faire les vendanges à la main, comme c’est la tradition au Château Bardins!

Une année incroyable

2016 a réservé bien des surprises au niveau météo!  Personne n’a oublié le long épisode pluvieux du printemps, ni la sécheresse qui a débuté en août puis septembre avec des températures incroyablement élevées pour la période. Et maintenant, pour la récolte 2016, il tombe de l’or!

Les vers de grappe

Les vignerons se souviendront toutefois en 2016, des soucis que leur auront donné les tordeuses de la grappe, ces petites chenilles qui s’installent dans les grains de raisin et y faisant un petit trou, dans le quel très vite vient s’installer en fin de saison, botrytis cinerea,  qui n’est rien d’autre que la pourriture …

grappe de raisin

 

Il a donc fallu être très très vigilant.

2016, Quantité & Qualité

La grosse surprise de ces vendanges 2016 à Bordeaux, c’est la quantité de raisin. Des grandes grappes et de grosses baies, du coup de bons rendements!  Château Bardins, (conduit en agriculture biologique) est toujours dessous des quotas autorisés, plus de quantité, c’est ma foi une bonne nouvelle, on va pouvoir satisfaire les clients. D’autant plus que les raisins sont très concentrés, après quelques jours de macération et fermentation, on voit déjà qu’il y a de la couleur et de la structure, ça va être BON!

Réception de la vendange au cuvier

Les raisins arrivent sur la remorque dans des grandes bastes, on se met à 2 pour les vider sur la table vibrante.

raisins

Elle permet d’évacuer des petits grains indésirables et sert également de table de tri, si par cas les vendangeurs ont laissé sur les grappes quelques grains « moches », ça arrive. De la table vibrante, ils tombent dans l’érafloir et de l’érafloir dans la cuve, thermorégulée, pour le départ en fermentation. A chaque remorque, on « pèse le moût », c’est à dire qu’on mesure son titre alcoométrique potentiel.

moût de raisin

En core une fois cette année, le vin est riche en sucre, « il y aura du degré » comme on disait autrefois!

Vous aimerez lire aussi :

 

 

Laisser un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *