Vous prendrez un Armagnac ou un Cognac ?

bouteilles d'eaux de vie

Amateur d’eaux de vies, digestifs, alcools forts, spiritueux  selon comment on les nomme, il y a des moments, des circonstances et des ambiances propices à leur dégustation ainsi que des amateurs, parfois grands connaisseurs. Faisons un petit détour vers les vignobles de l’Armagnac et du Cognac, les 2 AOC Eaux de vie de vin les plus connues en France.

On distille du vin depuis quand ?

Depuis longtemps il semblerait, toutefois il faut attendre le XIIème siècle et les travaux d’étude sur la distillation d’Arnaud de Villeneuve pour y voir plus clair. Vers 1250 il attribue à l’alcool des vertus magiques dont celle de prolonger la vie, d’où le nom d’Eau de vie. Au XIIIème siècle le vignoble de Bordeaux connait une période faste en même temps que le début du commerce avec l’Angleterre, Bordeaux est alors sous domination Anglaise, de la fin de XIIème siècle à la fin du XVème le Bordelais et ses régions limitrophes deviennent un très grand vignoble d’exportation. Les vins partent vers l’Angleterre, la Hollande et les pays nordiques, ils sont bus jeunes, on ne connait pas encore les vertus du vieillissement car pas de conservation possible, il n’y a ni bouteille ni sulfites ! A cette époque apparaissent les premières chaudières, le vin est distillé et peut du coup se conserver, on le boit en rajoutant éventuellement de l’eau.

alambic armagnac

Armagnac et Cognac, quelles sont les différences ?

Le Cognac en Charentes, l’Armagnac plus au sud

Très certainement que leur plus grande différence est la zone géographique, ces deux vignobles sont assez proches de Bordeaux, Cognac au nord cultivé dans les départements des Charente et Charente Maritime, l’Armagnac au cœur du Sud-Ouest dans le Gers essentiellement mais aussi dans les Landes et une petite partie du Lot & Garonne.

Cépages et techniques de production très proches

Les cépages cultivés et distillés en Charentes sont colombard B, folle blanche B, montils B, sémillon B, ugni blanc B et un peu folignan, en Armagnac on retrouve ugni blanc, colombard B, folle blanche B, meslier saint-françois B et un hybride le 22A Baco qui est la grande spécifité Armagnacaise.

Des alambics différents

L’alambic Cognaçais est un appareil de distillation discontinue à repasses successives (double chauffe), l’Armagnacais distille de façon continue, on obtient dès le premier jet une eau de vie de degré suffisant, les deux alambics sont toutefois utilisés en Armagnac. Les eaux de vie doivent leur qualité à un vieillissement en fûts de chêne, la durée d’élevage déterminera le niveau de qualité et de reconnaissance.

Vous aimerez lire aussi :

Offrir un cours de dégustation à un amateur de vin.

A bordeaux, visiter les châteaux en sortie d’entreprise.

Déguster en BIO à Bordeaux

Laisser un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *