Bardins fête les vendanges !

image fête des vendanges

A Cadaujac en AOC Pessac-Léognan, quelques jours de vendanges auront suffi à récolter les jolis raisins de Bardins, 2017 ne remplira pas les chais, Dame météo en a décidé ainsi dès le printemps. Du renfort familial est arrivé de l’Ile de La Réunion, quelle joie pour nous tous, et quelle efficacité, on a avancé plus vite pour la cueillette !  Au Château Bardins, le millésime 2017 est placé sous le signe de la fête, des vendanges au dîner de clôture, on s’en souviendra longtemps !

Millésime 2017

Gel du printemps

Personne n’a oublié le gel tardif du mois d’avril et les dégâts importants dans les vignes chez nous en Pessac-Léognan et chez tous les producteurs de vins de Bordeaux. Tous peut-être pas, mais une large majorité, et pour certains 100% de la récolte a été détruite. Une catastrophe, le plus fort gel que j’ai pu constater depuis que je gravite autour des Châteaux de Bordeaux. Stella à Bardins, s’interdit toujours de voir le pire et  tente de trouver du positif dans chaque situation y compris lors des très désagréables, c’est d’ailleurs fort réconfortant de travailler à ses côtés. Elle se dit que bien heureusement le millésime 2016 a été généreux, il y aura du vin en bouteille dans le chai de stockage quand, mi-avril 2018 nous le mettrons en bouteille. Alors on positive !

Des sangliers affamés

Les raisins sauvés (50% seulement … ), ont  comme l’année passée attiré les sangliers qui en toute impunité se servent dans les vignes le soir venu. Incroyable les dégâts qu’ils sont susceptibles de faire ! Mais cette année Stella avait pris ses dispositions. Elle a installé des clôtures électrifiées tout autour des parcelles afin de protéger la récolte. Efficace, mais quel travail ! Parallèlement elle a contacté un chasseur de sanglier, mais pas n’importe lequel, un spécialiste du tir à l’arc, qui a passé de longues soirées d’observation dans les bois autour du Château, jusqu’à tuer une belle bête.

image de dégâts de sangliers

On ne savait pas à ce moment là qu’elle avait cette chouette idée derrière la tête, servir du sanglier rôti à ses invités pour la fête des vendanges. Bardins et son incroyable résolution à se nourrir de ce qui pousse autour de soi !

Les vendanges

Une affaire de famille

Ce dont chacun se souviendra en 2017, c’est la venue de Christol et sa jolie famille. Les filles grandissent, Charlotte l’aînée est en un terminale, Christol propriétaire de Château Bardins avec Stella et Edith ses sœurs, avait à coeur de faire vivre les vendanges à ses filles. Mission accomplie ! Et pour nous tous c’était bien sympa d’être entourés de ces petites têtes blondes, déjeunant le midi à la table des vendangeurs.

image de repas des vendangeurs

Passer entre les gouttes

Après la demi-journée de vendanges en blanc, on a attendu plusieurs jours la maturation des cépages rouges. C’est là que la pluie s’en est mêlée, on commençait à s’inquiéter, à se demander si les grappes n’allaient pas gentiment se mettre à pourrir. Mais non, par chance le soleil et la chaleur sont revenus au grand galop et nous ont permis de vendanger dans de très bonnes conditions. Il faut dire que 4 journées nous ont suffi.

Banquet dans la cour de ferme

Famille et amis de Bardins

Nous voilà tous invités à un véritable banquet Gaulois que Stella donne dans la cour du Château, le sanglier est à point, servi bien chaud dans nos assiettes ! Mr Savignac le chasseur est aussi le rôtisseur, on peut dire qu’il a plusieurs cordes à son arc ce Monsieur … Il nous explique alors qu’on l’interroge sur le moelleux de la viande que la bêtes étant tuée sans stress, la chair est très tendre. C’est un véritable délice !

image de sanglier rôti

La famille est réunie, et quand on dit « famille » chez Sigoyer il y a du monde, les cousins ayant passé une partie de leur enfance au Château sont toujours ravis de retrouver les émotions qu’offre ce lieu magnifique et chaleureux.

Une fête réussie

Et comme si ce n’était pas assez, la soirée est ponctuée des chants & mises en scène, la chorale l’ensemble 2 poche divertit l’assemblée entre les plats, avec humour et poésie. On peut dire que l’on est au paradis !

 

 

Vous aimerez lire aussi :

Commentaires 2

  1. Charlotte Sigoyer

    Répondre

    Chouette chouette article dis donc! Je suis tombée dessus par hasard x) Bisous!

Laisser un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *