Millésimes en dégustation au Château Bardins

Contrairement à une dizaine d’année où l’on pouvait trouver des vieux millésimes au Château Bardins, le succès des vins et des ventes ne nous a pas permis de maintenir complètement le cap. Toutefois, nous restons attachés à pouvoir vous faire déguster des vins après 4, 5, 6 années de mise en bouteille, et même plus parfois. C’est déjà bien ! Pour notre plus grand bonheur, vous pouvez ainsi, venir déguster au Château et vous rendre compte de l’effet du vieillissement des vins en bouteille, et des caractéristiques uniques propres à chaque millésime. Allez, partons déguster !

image de bouteilles de vin

Nos Millésimes 2015, 2016 et 2017 en Pessac-Léognan

Tout le monde veut du vin en 2015 !

2015 dans l’esprit de tous est le grand millésime bordelais, et c’est vrai, la météo qui imprime un style à chaque récolte a été particulièrement parfaite. La presse l’a largement relayé, elle a lui a donné la réputation qu’il mérite. Il a fait très beau de la floraison de la vigne jusqu’au mois d’août, où il s’est mis à pleuvoir juste ce qu’il fallait, pour que les ceps se ressourcent puis poursuivent leur maturité sous un soleil généreux jusqu’aux vendanges. On trouve dans le vin, puissance et rondeur à la fois ainsi que de bons arômes de fruits rouges bien mûrs.

2016 un millésime très Bordeaux

Particulier ce 2016 si on regarde les conditions climatiques, débutées par un printemps froid et pluvieux qui a basculé en un été très chaud et sec. On se demandait ce que ça allait donner ? Les vendanges assez tardives ont eu le temps d’attendre mi-septembre quelques pluies miraculeuses qui ont fait beaucoup de bien aux raisins vendangés dans des conditions optimales encore une fois. C’est malheureux à dire, mais le réchauffement climatique, qui est une catastrophe pour la planète, permet de faire des très bons vins dans notre région, rouges en particulier. Il se pourrait que 2016 à Bordeaux ait un potentiel de garde encore supérieur à 2015, toutefois chez nous à Bardins, l’arrachage de parcelles de cabernet sauvignon devenues trop vielles, fait augmenter le pourcentage de merlot, conférant à notre 2016 très rond, des tannins soyeux sans aucune âpreté.

2017 année de gel et de faible récolte

Le gel que l’on craint en viticulture est celui du printemps, quand les bourgeons s’ouvrent et laissent pousser des toutes petites feuilles qui ne résistent pas à des températures trop en dessous de zéro. Mais ça arrive, jusqu’aux fameux Saints de glace on n’est pas tranquille, en 2017, du 19 au 21 avril il y a eu 3 nuits très froides, nous avons perdu 50% de la production, certains ont tout perdu même. Maintenant est-ce que ça conditionne la qualité du vin ? Non, les bourgeons non impactés vont suivre le cours normal des choses et mûrissent tranquillement au rythme de la météo. 2017 est un millésime fruité, aux tannins moyennement intenses et de qualité, nous le boirons certainement avant 2016 et 2015.

On fait du vin rosé au Château Bardins ?

Et bien OUI, on fait du vin rosé, juste un peu, parce qu’on a des clients qui y tiennent, alors on pense à eux au moment des vendanges ! On fait Le Souffle de Bardins, un rosé de saignée bien travaillé, 100% Merlot. Il a une belle couleur, c’est comme ça qu’on l’aime nous le rosé, d’un rose soutenu, même si la mode est plutôt au gris à peine rose …

Vous aimerez lire aussi :

Visiter et déguster au Château avec les mesures liées au Covid 19

Faire la route des vins de bordeaux à vélo

Comment choisir son vin ?

 

 

Laisser un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *