Les Vins Argentins à la Cité du vin de Bordeaux

La cité du vin de Bordeaux a vocation à ouvrir nos esprits à tous les vins & tous les vignobles, en ce moment et jusqu’au 27 novembre l’invité d’honneur est l’Argentine, un pays de contraste où cohabitent plusieurs climats tant le pays est long ! Hier au soir la vidéo suivie de dégustations commentées sur les vins de Mendoza a été un moment privilégié autour du vin.

Mendoza une oasis au pied de la Cordillère des Andes

Invités par Dominique Lemoine nous voila partis en voyage en Argentine pour découvrir l’énorme vignoble de Mendoza sous l’angle culture irriguée, et son roi le Malbec. Co-auteure des Vignes & des Hommes elle nous fait au préalable une présentation du 7ième pays producteur de raisins et 6ième de vins au monde, puis place aux images qui donnent envie de repartir pour un voyage oenotoutistique en s’assurant d’y être au moment de la fiesta de la vendimia et sa vierge de Carodilla !oenotourisme

On découvre les vignobles et les vins de Mendoza

Mendoza de Lujan de Cuyo à la Valle de Uco

Les images se succèdent, en toile de fond la Cordillère des Andes et l’imposant Aconcagua. Dans la région du Cuyo au sud de Mendoza se trouve le vignoble historique plus au sud dans la « Valle de Uco » un vignoble récent qui fait davantage parler de lui.

Un vignoble dans un désert

Avec 200mm d’eau annuellement, la vigne ne pourrait pas pousser ( et encore moins une autre culture) sans adjonction d’eau. Il existe un système d’irrigation collectif conçu astucieusement il y a longtemps par les Indiens autochtones Huarpes. Les gardiens des ressources en eau aujourd’hui sont les tomeros, ils ouvrent et ferment les vannes afin de répartir équitablement l’eau dans les « acequias » puis dans les vignes de chacun, à tour de rôle. Les vignobles les plus récents s’équipent de goute à goutte, plus économique en eau et plus efficace en terme d’irrigation. Le film met l’accent sur le réchauffement climatique, montre l’imposant barrage de Potrerillo, la diminution des glaciers et de la fonte des neiges et à terme des ressources en eau insuffisantes.

Malbec et réchauffement climatique

Il semblerait qu’avec toujours plus de chaleur le malbec puisse devenir en souffrance à Mendoza, et atteindre ses limites culturales. Quel cépage pourra le remplacer ?

Dégustation de Malbec et Torrontes Argentins

Un vin blanc vif, aux arômes fleuris et citronnés à la fois nous est proposé à l’issu de la projection, il est assez muscaté aussi, c’est un Torrontes Bodega Piedra Negra, signé François Lurton, mono-cépage issu de croisement de Muscat d’Alexandrie et Criolla Chica. On continue la dégustation par un Malbec 100%, Zoccardi Q, nous sommes encore dans la Valle de Uco, le vin est puissant, ne manque pas d’acidité et le bois est finement dosé.

Il ne manquait que les empanadanas ou encore mieux, l’asado !

Vous aimerez lire aussi :

Laisser un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *