Le vélo pour tous avec BENUR !

En 2020 j’ai découvert les vélos BENUR, je les trouve géniaux, ils permettent de faire du vélo en toute situation. Pour compléter mes ateliers de dégustation, je fais découvrir la route des châteaux à vélo.  La rendre accessible à tous me tient à cœur, j’y réfléchis depuis le départ. Se balader aussi avec ceux qui ne savent pas pédaler ou ne peuvent pas, est un objectif. Avec les vélos BENUR, je sens que ça peut devenir possible, c’est super. Maintenant il me faut trouver des partenaires.

Balade à vélo dans les vignes, accessible à tout le monde ?

Oui, à tout le monde ! Aux gens qui peuvent pédaler et aux autres.

Mes visiteurs sont des amateurs de vins, curieux de découverte. A vélo, je leur montre les châteaux qu’il ne pourraient découvrir seuls, et je partage mon savoir du vin. Il leur suffit de me suivre et pédaler. Cela nécessite d’être en forme. Les familles touchées par le handicap mental ou visuel, les personnes à mobilité réduite, voire sur fauteuil roulant pourront désormais me suivre aussi, car BENUR a réfléchi pour elles.

Le vélo BENUR c’est juste génial ! Parce que :balades à vélo handbike benur pour visiter les vignobles de bordeaux accessibles à tous

  • C’est un handi-vélo sans transfert : on arrive avec son fauteuil ou à pied directement dedans, et on s’installe, sans peine.
  • Il est tout terrain et à assistance électrique, il permet d’aller au cœur des vignobles voir l’ambiance des vendanges et goûter les raisins !
  • Il peut être utilisé en biplace, ce qui le rend accessible aux déficients visuels ou mentaux avec la personne qui les aide.
  • Il est conçu pour un usage collectif. C’est donc un projet à réfléchir à plusieurs, sur un territoire donné. C’est une aventure humaine motivante.

Sa philosophie :  rendre l’espace public accessible à tous, avec un tarif de location pour les usagers égal aux vélos ordinaires.

Des handbikes à Bordeaux et dans les Graves, ça me plairait beaucoup !

J’ai pensé que mon office de tourisme pourrait porter cette initiative. « Nous n’avons que très peu de demandes d’accueil de personnes handicapées » m’a-t-on dit … Perso, je crois que ça marche dans l’autre sens. Les personnes avec handicap préparent leurs vacances et regardent le champ des possibles et pas l’inverse. C’est l’offre qui crée la demande.

Le dérèglement climatique redore le blason de la bicyclette, son utilisation dans la vie quotidienne est encouragée et facilitée. Je trouve ça super bien, depuis toujours je me déplace à vélo dans la vie de tous les jours, et dans mon travail.

Je constate que le vélo BENUR  trouve sa place tranquillement dans le paysage Français, les villes s’engagent pour le handicap, c’est une necessité.

En avoir quelques uns à usage collectif sur notre territoire irait dans ce sens. Hébergeurs, créateurs d’activités, restaurateurs, acteurs de culture et de loisirs …  nous pourrions acheter ces vélos en commun et les proposer à nos clientèles, en fonction des besoins. Ce serait une belle dynamique ! Qu’en pensez-vous ?

Si ce projet vous interpelle, si vous avez des idées, contactez-moi, je serai contente d’échanger avec vous.

 

Les journées du goût avec l’ESAT d’Ornon

Goûter des raisins, déguster du vin …

Visiter les Châteaux de Bordeaux en famille !

 

 

Laisser un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *